FreeMyBooze - It's time for Ontario to end its prohibition-era retail monopolies on alcohol. Sign our petition!

Free Our Booze

Il est temps pour l’Ontario pour mettre fin aux monopoles qui datent de l’ère de la prohibition sur la vente d’alcool au détail.

Free My Beer

Il est temps de mettre fin au monopole de la bière des grands brasseurs, appartenant à des étrangers.

Le Beer Store a eu un quasi-monopole sur la vente de bière depuis la fin de la prohibition en 1927. Pendant des années, les consommateurs ont exigé plus de choix, et ont demandé pourquoi nous accordons ce statut privilégié à une entreprise privée appartenant à des étrangers.

«C’est un système de fou. C’est également détesté par les gens de toute allégeance politique. Ceux sur la droite détestent la façon dont il annule la concurrence du libre marché ; ... ceux de gauche détestent son monopole privé.»

Globe & Mail Editorial 21 Novembre, 2014

Maintenant, les libéraux de Wynne ont pris la mesure la plus timide imaginable - ils ont autorisé à une poignée d’épiceries à vendre des caisses de 6 au même prix qu’au Beer Store, et seulement pendant les heures d’ouverture du Beer Store.

C’est une réforme illusoire n’amenant aucun changement significatif, mais ça permet au gouvernement de faire ce qu’il fait le mieux — se plier aux intérêts des lobbys pour recueillir des dons — tout en fournissant peu de résultats pour les consommateurs et en augmentant massivement la paperasserie administrative.

Nous pouvons faire mieux. Ouvrons le marché complètement.

Free My Booze

Il est temps de mettre fin au monopole de la vente de boisson au détail qui date de l’ère de la prohibition de la vente d’alcool en Ontario.

L’Ontario compte actuellement 212 « Magansins agence LCBO » à travers la province. Ce sont de petites opérations, de gestion familiale dans de petites municipalités, qui avec l’autorisation de la LCBO peuvent vendre de l’alcool dans les communautés les plus reculées. Pourtant, Kathleen Wynne voudrait vous faire croire que nous ne pouvons pas faire confiance aux magasins privés pour vendre de l’alcool. Nous croyons que les consommateurs peuvent être traités comme les adultes qu’ils sont.

«L’absence de concurrence dans le système de vente au détail de boisson alcoolisée en Ontario entraîne une hausse des prix pour les consommateurs et des pertes de profit pour le gouvernement... Nous estimons que de libérer la vente de boisson alcoolisée au détail entraînerait une augmentation des revenus du gouvernement, des prix plus bas et serait plus commode pour les gens.»

Institut CD Howe, août 2014

Nous pouvons faire mieux. Ouvrons le marché complètement.